<FONT SIZE=2>Projet personnel</FONT>" />

Étudiants - Archives des années précédentes - 2008/09 - 1° année (2008/09) - MÉMOIRES - MARTINIS Sarah -

02.<FONT COLOR="#0033CC"><FONT SIZE=2>Projet personnel</FONT>

Evoluer dans mon travail :

c’est l’objectif que je me suis donné durant cette année, progresser en touchant à tous les domaines, découvrir des domaines qui m’inspirent.
Il m’a été conseillé de trouver d’autres pistes concernant les fils de scoubidou.

Premier Projet.

J’ai tout dabord travaillé sur des visages, les expressions, des types de visages différents. Sur mes carnets de croquis j’ai fait plusieurs essais, j’ai déssiné seulement l’expression des yeux puis de la bouche. L’impression que dégageait une partie du visage sur une page blanche me plaisait, elle nous laisse imaginer le reste, ce n’est pas frustrant au contraire.

J’avais envie d’aller plus loin, d’aller au-delà du dessin, avec ces expressions découpées je voulais réaliser une vidéo énergique avec un rythme saccadé, des images d’expressions de visage qui s’enchaînent rapidement pour donner l’impression que ces expressions ne font plus qu’un visage. j’ai utilisé le logiciel imovie.
Deux prénoms me sont venus à l’esprit Raymond et Brenda

Deuxieme Projet.

Ensuite, j’ai commencé à reprendre la thématique du fil en réalisant un carnet contenant une avancée de formes ambiguës et psychédéliques qui s’accumulent.

Après avoir réaliser ce carnet je me suis lancé dans un projet video, j’avais la sensation que ces formes que je dessinais pouvait être aussi une sorte de moisisure qui envahit mon corps. J’imaginais une video ou je dessinerais ses formes sur le visage de quelqu’un jusqu’a ce qu’il n’y est plus de place. J’ai réalisé cette vidéo avec Julien Rezette, enplus d’avoir posé pour les photos il a réalisé la musique de cette video car il sait joué de multiples instruments.

En regardant et continuant mon carnet j’ai trouvé qu’une certaine musicalité se dégageait des formes.J’ai alors trouvé un vieux livre de partitions musicales, j’ai ressorti mes fils de scoubidou et j’ai commencé à envahir ce livre ; les fils ondulent, ils redessinent la musique, ils l’interprètent.

Après ce carnet de musique. j’ai le projet de réaliser un mécanisme en trois dimensions. J’ai donc voulu relier mon projet à mon atelier optionnel, la mécatronique. J’aimerais réaliser un dispositif qui contiendrait des fils de scoubidou, ces fils grâce à deux moteurs reliès à leurs extrémités pourraient se tendre, se détendre, s’emmêler. Ces actions seraient suscitées par des sons de clarinette.


ESAAix - Ecole supérieure d’art d’Aix-en-Provence - http://www.ecole-art-aix.fr