Étudiants - Archives des années précédentes - 2007/08 - 1° année (2007/8) - MÉMOIRES - VALLAURI Delphine - 02 Les ateliers de l’année -

08 Initiation a la gravure

D’abord choisir une image sans lien avec la sérigraphie, j’en avais un peu marre de cette image que j’avais vu défiler et redéfiler,etc... J’en ai choisi une qui était un dessin transposé d’une photo, et dont les reliefs étaient révélé par des petits motifs qui me semblait interressant et amusant de graver sur plexi

_

_

Puis je me suis interresser au croquis de modèle vivant que j’avai réaliser en cour de dessin sur un journal. J’ai voulu jouer sur le cadrage et les differetnes couches. Gravure sur plexi et sur carton

Je suis ensuite, un peu de temps passé, revenu sur mon modèle de sérigraphie et l’ai réaliser en linogravure

Petit Rappel du modèle ou voir lien serigraphie :lien

Puis pas trés convaincue par le résultat et commencant a prendre plaisir a voir toute les formes que pouvait prendre cette même image, je l’ai gravée sur carton. Je n’est cependant pas penser a prendre une photo avant ancrage ce que je regrette car j’apprécier la seule simplicité du carton taillé.

Parti sur cette piste de graver sur d’autres materiaux que ce proposer,je préférai et prefere toujours, travailler sur des materiaux de recuperation ou peu couteux,j’aime essayer de me debrouiller avec ce qui m’entoure. Bref je me suis diriger vers le contenaire pensant y trouver du carton et pas du tout il y avait plein de petits bouts de mur (je ne sai pas quelle est leur appélation). Des débrit blanc , noir , rose en vrac , je les ai récuperés sans intention précise. Et puis sans doute parceque Jean Paul venait de m’en parler il s’est établi une sorte de lien avec le tremblement de terre qui a eu lieu il y a environ une semaine en Chine , mais comme tout autre tremblement de terre. J’avais devant moi des débris de mur miniature, fragile , éparses,... De plus les techniques de cet atelier sont aprés tout assez violente puisqu’il s’agit de laisser trace par un moyen de pression, en écrasant ,roulant dessus, ...j’ai donc fait un amalgamme de toutes ces petites choses clignotant dans ma tête et cela a donner ceci :

Construire , deconstruire, reconstruire , recycler , transformer , detruire....Pour les images qui suivent c’est un degradation de la même image qui se fait envahir même par la matiere qui la créer. C’est au depard une impression de bout de mur et au fur et a mesure de rouler dessus, de lui exercer une pression contre cette feuille, ce sol fini par s’y ancré a l’interieur même de la fine épaisseur de la feuille , il n’y a plus rien en dehors de cette feuille. Pour le côté illustratif c’est une maison qui s’effondre coupant la tête d’une personne mais ce n’est pas ce qui m’interresse le plus,....

Voici d’autres exemples d’incrustation de celui qui a laisser premiere trace dans la feuille. C’est assez difficile de se rendre compte par le photo de ce que fait passer cette matiere qui va de plein fouet percuter le feuille et qui suomise a une forte préssion la creuse pour s’y loger.

Alors je ne sais pas si on peut réellement appeler cela de la gravure mais en tout cas cela fait appel au vocabulaire de la gravure (les machines ,creuser, encre, rouleau , mains sales,.....)il me semble alors que l’on peut dire que c’est au moins de l’odre de la gravure , de même qu’il nous arrive de parler de la picturalité de telle ou telle chose.... Voila et pour finir , des images plus simplifier , allusion au batiment , a la masse, au construit , déconstruit


ESAAix - École supérieure d’art d’Aix-en-Provence - http://www.ecole-art-aix.fr