Étudiants - Archives des années précédentes - 2009/10 - 1° année (2009/10) - MÉMOIRES - QUESNEAU Mathilde -

ARP Peinture

Début de l’année, on nous demande ce que l’on voudrait comme atelier de recherches personnelles. Je choisis peinture en 1er choix et photo en 2e.
Youpi, j’ai mon premier choix :)
Nous avons un premier cours où Don Jacques nous exlique les différentes peintures qu’il existe, comment utilser la peinture à l’huile, les différentes toiles, comment créer note chassis nous même. J’écoute avec beaucoup d’attention. Je n’avais pa souvent peint, et faire peinture cette année était comme une évidence. J’ai tujours voulu savoir utiliser la peinture, chercher des textures, des couleurs.

Nous commençons par peindre les outils du peintres, Don Jacques nous propose ce sujet pour se mettre dans le bain.
Je décide de peindre ce que j’avais devant moi. Je me lance, choisis les tons que j’ai envie de travailler. Et le rendu n’est pas génial, ayant des difficultés en dessin, j’ai raté le dessin mais je me surprend à aimer utiliser la peinture, à mélanger la couleur.
Quelques cours aprés nous ferons une scéance sur la nature morte.

Ca y est ! Nous devons commencer notre propre projet. Je n’ai pas trop d’inspiration et donc je décide de continuer sur les outils du peintre et notamment des pinceaux. Je commence mais n’arrive pas à me lacher, je reste trop sur la représentation.
J’en recommence sur des formats plutôt petits. J’attache moins d’importance au dessin en lui même mais travail surtout le fond (au chiffon), et à la texture. J’en fais plusieurs. mais je me rend vite compte que le support n’est pas génial. Don Jacques me propose de coller chacunes des peintures sur du carton plume. En rentrant chez moi je me met donc au travail avec du carton que j’ai récupérer dans la rue. Je colle tout ça, c’est vraiment pas évident, le carton se découpe mal, ça devient sale, pas net. Catastrophe ! mais j’aime le côté peinture-objet. Je fais donc des formats ressemblant mais tous on une légere différence, je voulais un rendu brut.

Je me pose aussi la question de l’affichage, je fais plusieurs essais, au mur. Ca ne me convient pas tellement. Et puis le ait de mettre une peinture-objet au mur me dérange, Je décide de les poser simplement sur une table pour qu’on puisse les manipuler.

Je suis contente de moi, contente d’avoir pu passer au dessus de l’image que j’avais de faire du beau. Je souhaite continuer cette série, je sais que je n’ai pas épuisé le sujet, mais j’en ai un peu marre de voir des pinceaux pour le moment alors je me consacre à un autre sujet.
A voir.

[découverte-épanouissement]


ESAAix - École supérieure d’art d’Aix-en-Provence - http://www.ecole-art-aix.fr