Événements - Résidences - Résidences 2013/14 - Anais Belmont / Victor del Moral Rivera -

Anais Belmont et Victor del Moral Rivera, restitution de résidence

Exposition du 02 au 18 décembre 2013, à la galerie de l’ESAAix.
Ouverture du lundi au samedi, de 15h à 19h.
Performance de Victor del moral Rivera à l’occasion du Vernissage le 05 décembre, 18h.

« La Fabrique des Images » est un programme de résidences croisées d’’artistes franco-mexicains, coordonné par l’IFAL (Institut Français d’Amérique Latine). L’Ecole supérieure d’art d’Aix en Provence, partenaire de ce projet, est associée à l’Ecole supérieure des Beaux arts « La Esmeralda », mexico.

Ce programme s’articule autour de séjours de trois mois dans le pays partenaire et permet chaque année à de jeunes artistes français et mexicains de pouvoir bénéficier d’une bourse de création et d’un appui logistique leur permettant de mener à bien un projet de création artistique en étroite relation avec l’’école d’art partenaire dans le pays tiers.

Anais Belmont, diplômée de l’ESAAix, et Victor Del moral Rivera, jeune diplômé mexicain de « La Esmeralda » ont été les premiers lauréats en 2013 de ce programme. Alors que la résidence de ce dernier touche à sa fin, une exposition qui leur est consacrée est mise en place du 2 au 18 décembre 2013 avec pour temps fort une performance de Victor del moral Rivera à l’occasion du vernissage qui aura lieu le 5 décembre 2013, à 18h.

- - - - -

Anais BELMONT

Un regard qui se perd, une respiration, le sommeil....

Tous ces moments de la vie qui nous échappent, ces moments d’absence, c’est ce sur quoi mon attention se porte. Là quelque chose d’autre se fait jour, une vie dans la vie, un temps dans le temps.

Une autre forme de la présence.

Grâce au médium de la vidéo, je tente dans mon travail de capturer ces moments et de les restituer à ma façon : comme dans une relation muette, un abandon silencieux, l’intensité d’un sommeil vertical...

Je viens m’attarder sur ce que l’on ne saisit pas du premier abord, ce à quoi on ne prend pas garde, ce qu’on oublie et qu’on laisse se dissoudre dans l’instant. J’essaie de redéployer cette vie en creux, de lui restituer un temps d’écoute différent, de la constituer dans sa plénitude, d’y retrouver la matière d’une satisfaction, moi qui suis si souvent frustrée par la rapidité des évènements.

Je pense à tous ces instants qui sont déjà passés quand on en prend conscience, qui se sont déjà évanouis quand il nous semble les saisir, ces passages dont il ne nous reste qu’un souvenir déjà flou et imprécis. C’est celà qui m’intéresse, tenter de capturer ces instants, de m’installer en eux, pouvoir prendre le temps de les apprécier, de les respirer jusqu’à en être rassasiée.



© Anais BELMONT

- - - - -


ESAAix - Ecole supérieure d’art d’Aix-en-Provence - http://www.ecole-art-aix.fr