Événements - Projections - 2014/15 -

Centenaire 14-18 | films d’animation d’Avant-garde

mercredi 12 novembre, à partir de 14h
Amphithéâtre - ESAAix • Entrée libre

Dans le cadre du centenaire de la Première Guerre mondiale, le Centre Franco-Allemand de Provence propose le 12 novembre 2014 à partir de 14h, une projection de films d’animation d’avant-garde, en coopération avec l’école supérieure d’art d’Aix-en-Provence et le Goethe-Institut de Lille, à l’amphithéâtre de l’école.

Les films d’animation de la République de Weimar, par leur expérimentation artistique, jouissent aujourd’hui encore d’une réputation internationale. Sous le slogan « Le Cinéma est un art » (Rudolf Arnheim), Walter Ruttmann, Viking Eggeling, Hans Richter, Rudolf Pfenninger et d’autres artistes ont développé le « film absolu » - un cinéma d’animation abstrait qui a vu le jour avec l’émergence de l’art abstrait. Les innovations ne se limitaient pourtant pas seulement à l’art visuel, mais se retrouvaient aussi largement dans les domaines du son.

C’est ici une sélection des meilleures productions, mais aussi de certaines raretés de cet âge d’or du cinéma allemand.

Avec les films :

  • Rhythm 21 (Rhythmus 21) (1921-23, Hans Richter)
  • Opus II (1921, Walther Ruttmann)
  • Symphonie Diagonale (1921-25, Viking Eggeling)
  • L’écriture sonore I, II et III (Tönende Handschrift) (1932, Rudolf Pfenninger)
  • L’idée (1932, Berthold Bartosch)
  • Carmen (1933, Lotte Reiniger)

• • • •

En amont des projections...

Vendredi 7 novembre, 18h30, Cité du Livre - Salle Armand Lunel,
avec le Centre Franco-Allemand de Provence :

1914-1918, ces années-là...
Une conférence d’Agnès Ghenassia, historienne de l’art

Les artistes actifs pendant la Première Guerre mondiale ont produit, en dessins, gravures et peintures, des témoignages inoubliables sur les horreurs de la guerre, mais ont aussi inventé des postures artistiques nouvelles « dans le but de rappeler qu’il y a, au-delà de la guerre et des patries, des hommes indépendants qui vivent d’autres idéaux. »
Ainsi nous verrons, entre autres, comment les œuvres de George Grosz et d’Otto Dix disent impitoyablement la folie humaine, et comment Dada, à partir de 1916, imagine un art à la fois révolutionnaire et antimilitariste qui laissera des traces profondes tout au long du XXe siècle

films d’animation d’Avant-garde
Le 12 novembre 2014, de 14h à 17h
Amphithéâtre de l’école supérieure d’art

Renseignements :
Centre Franco-Allemand de Provence au 04 42 21 29 12

Entrée libre



ESAAix - École supérieure d’art d’Aix-en-Provence - http://www.ecole-art-aix.fr