Étudiants - Archives des années précédentes - 2009/10 - 1° année (2009/10) - MÉMOIRES - Chevallier maxime -

Le tout n’est pas verni mais vole.

une série d’installation, débutant d’un travail de dessin sans crayon. volonté de redessiner l’espace, de répondre au mur, commence alors des expérimentations avec des cables disposé simplement en chemin tracé.

diriger le déplacement, réagir avec l’espace, ne fonctionne pas très bien avec les cables même si le dessin fonctionne.
Décide alors d’utiliser un matériaux qui serai plus « volume » forcant ainsi l’enjambement. Donc le goblet m’est venu. Léger, facile à trouver en grande quantité mais le plus important c’est ce qui m’as interressé ; le coté rapide d’utilisation, d’installation et le rapport au vernissage n’est pas négligable.
ce petit volume permet le dessin une fois posé au sol simplement en ligne, je répond alors au mur ou non, pour diriger le déplacement forcer un transgression par enjambement. Redessinant et mettant en evidence l’espace.
Rapport à l’espace, une notion imortante pour moi présente dans mon travail en général qui ce retrouve içi.
Dabord une projection des murs sur le sol fidèle au plan de l’école et à leur forme en particulier, puis quelque transgression, pour finir par modifié totalement le tracé et amerner celui qui déambule dans mon espace à ce diriger là où j’en ai envie à moins qu’il ne décide de transgresser le tracé auxquel cas cela sera conscient. Il aura franchis la ligne, la ligne de gobelet.







ESAAix - École supérieure d’art d’Aix-en-Provence - http://www.ecole-art-aix.fr