Étudiants - Archives des années précédentes - 2008/09 - 1° année (2008/09) - MÉMOIRES - MARTINIS Sarah -

10.<FONT COLOR="#000000"><FONT SIZE=2>Dessin</FONT></FONT>

I.« Nous y sommes presque »

Durant un cours de dessin, on nous a demandé de faire un paysage sur un grand format par groupe de quatre.

C’était un bon exercice tout d’abord par rapport au fait d’apprendre à s’organiser en groupe, apprendre à travailler avec les autres. Notre paysage est passé par différentes étapes, nous avions décidé de faire un paysage plutôt romantique avec des rochers et des arbres morbides. C’était agréable de voir l’évolution de son dessin, on part avec quelque chose de précis pour arriver à quelque chose de complètement opposé, pour finalement être fier du résultat.

Le titre « Nous y sommes presque » évoque à la fois, la difficulté à arriver à un résultat satisfaisant, ainsi qu’une oppression ressentie par un personnage qui se trouverait dans ce tableau, se dirigeant vers la ville que l’on voit au loin.

II.Quelques nus....

Le cours de modèles vivants m’a beaucoup apporté, j’ai pris plus de recul sur mes dessins, j’avais tendance a m’emporter facilement et à faire des dessins très expréssifs et pas forcement juste au niveau des proportions. J’ai alors appris a prendre mon temps, à prendre mes repères pour avoir une bonne base au niveau de la justesse des proportions, pour pouvoir ensuite m’amuser au niveau des contrastes et de la représentation de la chair.




III. La vanité.

Entre le XVI eme et le XVII eme siècle le thème de la vanité en art était généralement une nature morte représentant des objets faisant référence aux traditionnels cinqs sens, avec éventuellement d’autre objet symboliques, le crâne ou encore le miroir.

Comment pourrait-on évoquer la vanité aujourd’hui, a travers quels objets ?

J’ai chercher les objets qui représenterait ma propre vanité. J’ai alors rassemblé, une montre, un cutter, une clé usb, une carte bleue, une cuillère, un paquet de cigarettes, deux gobelets et un bôme a lèvres.
En réalité en observant cette masse d’objet, j’ai souri, le décalage entre la nature morte de l’époque et ma nature morte m’a paru très ironique. Je ne ressentait plus cette sacralisation des objets ; cette façon dont ces objets tel que le bougie ou la bouteille, prenait un caractère dramatique, parce que baigné dans une atmosphère pesante et glauque.

J’ai alors jouer sur le caractère ironique et décalé de ma nature morte en me fabriquant une bougie et empilant deux gobelets en plastiques l’un sur l’autre surplombé par un bôme a lèvre ouvert.

J’ai évoquer plusieurs fatalités : la symbolique du temps qui passe a travers une montre traversée par un cutter, la gourmandise de l’homme a travers une cuillère torturée sortant d’un paquet de cigarettes ; ainsi qu’une carte de crédit représentant ce défaut que l’homme a de vouloir toujours plus que ce qu’on lui donne. Et enfin une clé usb ,cette avancée technologique qui ne cesse de s’accroître et qui effraye.

Cet exercice m’a permis d’apprendre à prendre mon temps , à construire progressivement une nature morte. Le fait que nous avions tout un cours consacré a ce dessin m’a permis de travailler plus en profondeur au niveaux des contraste et de m’attarder sur les détails.

IV.Ping-Pong.

Exercice que l’on devait faire par groupe de deux. Je me suis retrouvé avec cyrielle, nous devions faire deux séries de 20 dessins qui se repondaient les uns aux autres. Cet exercice laisse libre cours a l’imagination, le fait de mélanger des deux styles de traits différents était intéressant.

V.La perspective.

VI. Découverte..

J’ai découvert deux artistes qui travaillent ensemble :
Petra mrzyk et Jean François moriceau, qui proposent un regard décalé sur le monde réel, avec un tracé précis et spontané qui transpose une scène commune comme un fantasme ou encore un délire. Leurs dessins sont simples, uniquement noir et blanc, et apparaissent comme une déambulation fluide, un mélange de la réalité et de l’imaginaire avec souvent une pointe d’humour. Je me suis parfois inspirée de leur travail dans mon projet personnel.

leur site : http://www.airdeparis.com/jfp.html


ESAAix - Ecole supérieure d’art d’Aix-en-Provence - http://www.ecole-art-aix.fr