Étudiants - Archives des années précédentes - 2009/10 - 1° année (2009/10) - MÉMOIRES - QUINK Maureen -

Plateau volume : chaise musicale

plateau volume : la chaise musicale

- Afin de définir les groupes qui seront constitués de trois personnes, il nous est proposé de jouer aux chaises musicales, bien évidemment on ne nous explique rien au départ ce n’est qu’une fois le « jeu » achevé que l’on comprend le but de cet exercice. La classe a était séparée en trois groupes, les trois premiers perdants constituerons le premier groupe, et ainsi de suite. Je travail donc avec Emma et Élise.

- Première journée :

Faire des croquis de chaises sous différents angles, des chaises sont suspendus au plafond... Le but est de prendre conscience de la complexité de cet objet en apparence très simple.

...

...

...

...

- Suite à cette période de recherche on débute le travaille en groupe. On doit faire un dessin collectif d’une chaise à échelle 1, puis faire des croquis de chaises suivant des thèmes ( chaise musicale, chaise instable, chaise sensuelle...), ensuite on met les dessins en communs, on discute de nos idées.

...

...

...

...

...

- Deuxième journée :

Toujours en groupe, nous devons réaliser une performance sonore avec l’objet qu’est la chaise. On passe donc un bon moment dans le flou s’en trop savoir quoi faire.
On arrive enfin à définir une petite performance, qui tournera essentiellement autour d’un texte, un poème :

...

Je recherche un petit bois sur lequel poser mon touffu
Tu as visité ma lune es tombé dans mes cratères
mais jamais au grand jamais ! Tu ne l’as laissé par terre
Car c’est pour mes fesses que tes pieds se dressent tel des phallus (tel des phallus)

...

Souvent tu m’as gratté
Là où mes poils me chatouillaient
Sur toi chaque jour j’ai fantasmé à ce qui pouvait nous arriver
mais dans ma joie affolée, jamais je ne t’ai laissé te noyer (jamais noyé)

...

A cet instant plus rien ne presse
Que de sur toi poser mes fesses
mais je ne peux résister à tes congénères
Qui bien souvent m’invitent à l’adultère

...

PARTITION

Autour de cette lecture on met en place une séquence de bruitage qu’Emma et moi allons effectuer, frottement du métal, caresse de l’assise, le refrain du poème est chanté par nous trois.

...

- Nouveau projet de volume qui sera présenter lors d’une performance qui terminera ce plateau.

On part sur différentes idées, chaise atmosphérique (Élise), chaise électrique (moi), chaise mémoire des personnes qu’y si sont assises...

finalement l’idée qui nous convient le plus est celle de la chaise atmosphérique. Au départ il s’agissait de noyer la chaise dans de nombreux éléments qui plongeraient la personne assise dans l’atmosphère que nous aurions choisis. Seulement visuellement l’idée serait trop évidente, et trop compliquée à réaliser dans le temps qui nous est donné. On simplifie notre idée en prenant le parti d’utiliser une sorte de casque que porterait la personne assise et où tout ce passerais. Comme des séquences qui défileraient successivement.

A cela on veut rajouter une instabilité dans l’assise qui obligerait la personne à être très concentrée, en position désagréable, stressée, elle devrait donc subir douloureusement ce que nous aurions décidé de lui faire subir.

- Il fallait commencer la réalisation, on part donc dans l’atelier bois, afin de savoir comment réaliser notre assise instable, l’atelier n’est pas ouvert, on va donc faire un tour dans l’atelier métal, on expose notre projet à Christophe (professeur de l’atelier métal). On a des difficultés à trouver la bonne solution pour notre réalisation. L’instabilité que l’on voulais produire en faisant un système de roulement juste sous l’assise n’est pas réalisable, trop compliqué. On part donc sur l’idée d’un tabouret « culbuto », entièrement constitué de métal.
On utilise des barres métalliques, que l’on courbe en arrondi avec une machine, on va constituer un demi cercle avec des arrêtes métalliques.
Vraiment motivées on se lance je tord les tiges en essayant d’avoir la même courbure. Enfin arriver à courber 12 barres, Christophe nous explique que pour arriver plus facilement à ce que l’on veut il faut mettre tous les demi cercle à la même taille, puis les recouper en deux de manière à avoir 24 quarts de cercles.
Il faudra souder toutes les barre à une pièce circulaire qui sera au centre du demi cercle, une barre plier et qui fait un cercle sera le deuxième point de soudure de chacune des barres.

CROQUIS

Prise de son lorsque la base du tabouret est terminée, en le faisant tournet frotter sur différentes surfaces.

- Le tabouret est soudé au socle

...

...

...

...

...

...

...

- maintenant que notre objet est réalisé, nous nous consacrons ensemble à l’élaboration de la performance. La lecture de texte reste très présente, nous utiliserons également les prises de son de notre objet, afin de réaliser une bande son.

- Notre projet a énormément évoluer tout au long des séances, l’idée que nous voulons développer est loa représentation physique de l’instabilité de la pensé humaine, (matérialisé dans l’instabilité de notre objet, il est quasiment impossible de tenir dessus sans que les pieds ne touchent le sol).

- La performance est donc composé d’une bande son que nous avons entièrement réaliser avec l’aide de François et Rémi, de lecture de texte et d’une performance physique.

- Le choix des textes c’est fais avec l’idée de choisir des textes qui déstabiliseraient fortement les spectateur. Pour cela on utilisera des texte de plusieurs écrivains :

...

Bukowski,

...

William Seward Burroughs

...

Becket

...

- SON :

WAV - 23.4 Mo

- Notre texte final :

ooooooooooooooo

Elise enregistrement

...

Enchanté de vous avoir à bord
Rappelé vous qu’il n’y a qu’un seul capitaine dans ce métro
Ne fous pas ta bite par la portière
Ne fais pas signe avec tes hémorroïdes
Il est interdit d’utiliser la corde d’alarme des pendaisons frivoles

Emma

...

Car ne rien savoir, ce n’est rien,
ne rien vouloir savoir non plus,
mais ne rien pouvoir savoir,
savoir ne rien pouvoir savoir

« molloy » Beckett maureen enregistrement

...

oooooooooooooooooo

Elise

...

Franchement, j’me fais un peu chier
Je m’imagine des clebs en train de baiser des chattes
je m’imagine deux personnes entrain de baiser dans les aires
Après avoir sauté de l’empire state building

Emma

...

ooooooooooooooooooo

Elise

...

Je m’imagine un vagin large comme une pieuvre, rampant vers moi,
tout chaud, tout puant, pressé de jouir
Le caoutchouc sue, je sue...

Emma

...

Je connais un type qui a une machine à baiser.
Pas ces gadgets merdiques que tu vois dans les pubs pornos, ces espèces de thermos avec chatte amovible en viande haché, complètement bidon.
Non ce mec a vraiment inventé un truc !

Emma

...

Elise

...

Pour la présentation de notre performance nous pouvons choisir un lieu dans l’école, nous décidons de la réaliser dans l’amphithéâtre, afin que les gens soient plus attentifs et de pouvoir créer une atmosphère sombre.

La performance s’organise autour d’une lecture de texte avec la bande son en fond, Elise et Emma lisent les textes pendant que je suis seule sur l’estrade.
Je dois rester tout le long de la lecture, en équilibre sur notre tabouret instable tout en gardant une attitude dérangeante, presque malsaine.
Après avoir passé deux heure à répété, il est de plus en plus difficile pour moi de rester sur en équilibre avec la force des bras. Lorsque c’est à nous de réaliser notre performance, la fatigue et le stresse, font que je tremble tout au long de la performance qui me parait durer une éternité.
Nous avions beaucoup d’appréhension par rapport à la réaction des personnes présentes, l’incompréhension, le désintérêt total, voir même le rire ;
mais à la fin nous sommes toutes trois agréablement surprise de voir l’attention dont tout le monde à fait preuve et surtout de se rendre compte, après avoir discuté avec certains d’entre eux, que le but que nous nous étions fixé de mettre les gens très en situation désagréable avait vraiment fonctionné.

Ce fut très dure de démarrer réellement ne sachant pas vraiment jusqu’à la fin où nous allions, mais au final nous avons été très satisfaite de nos productions.


ESAAix - Ecole supérieure d’art d’Aix-en-Provence - http://www.ecole-art-aix.fr