Étudiants - Archives des années précédentes - 2005/06 - 1° année (2005/6) - MÉMOIRES (année propédeutique 2005/06) - COMMEINHES Charlotte -

module photo/web (analyses d’images)

Sur cette photographie en noir et blanc, au premier plan, on peut voir un orchestre, au second des couples qui dansent, au troisième d’autres danseurs ainsi que des personnes qui regardent la scène décrite, au quatrième et dernier plan des maisons, je pense donc que nous sommes sur un place public pour un bal populaire afin de fêter quelques choses. Nous ne voyons aucune expressions de visages, nous ne savons donc pas quelle est l’ambiance du bal, es ce un heureux événement que l’on fête ou bien une sorte de « cérémonie officielle » ?
.

Grâce au titre et au sou titre nous apprenons que nous sommes en URSS au commencement de la destanilisation.
Le photographe doit être placé juste derrière l’orchestre à mi hauteur entre les musiciens assis et ceux qui sont debout.

Ce photomontage noir et blanc est un portrait d’Edith Piaf, on voit son visage et sa main droite tenant une cigarette à la bouche, sur sa figure on peut lire les paroles de sa chanson « la vie en rose ». Elle regarde l’objectif qui est d’ailleurs en face d’elle au niveau de ses yeux. Juste au dessous de son menton on peut voir Le monde avec comme gros titre le gouvernement fait face à une crise social, exemplaire daté du mardi 2 décembre 1947. Sur le cotés gauche en bas est rajouté une note d’intention qui relève de l’important du montage photographique, c’est-à-dire le décalage entre les belles et naïves paroles de cette chanson mythique et la crise d’après guerre qui a tant fait souffrir la France : « la vie en rose ? » pas pour tout les français : retour du rationnement et difficultés économiques mènent aux grèves insurrectionnelles de la fin de l’année. Pour redynamiser la France et l’Europe le plan marshall est lancé.





Sur cette image des années 60 dans les métros américains on voit un gros plan sur trois hommes lisant des journaux, on ne peut voir que les yeux d’un des personnages car l’important n’est pas dans les personnages mais sur les gros titres des trois différents journaux : Le meurtre de leur président Georges Kennedy.

Nous pouvons grâce à cette photographie noire et blanche, comprendre a quel point cette événement a pu touché tout les Américains, nous pouvons ressentir l’intérêt que les américain porter a comprendre pourquoi leur président avait été tuée, ce sentiment est confirmer par la note d’intention :
Banlieusards américains les états unis veulent comprendre pourquoi leur président a été assassiné. Ici, dans le métro de New York, le len



A la une du vendredi 25 août 1950
« Le réarmement de l’Allemagne passe au premier rang des préoccupations occidentales ».
Titre « le monde » sur trois colonnes a cotés « les nord-coréens décrochent devant Taegu mais semble préparer une offensive contre le secteur oriental. » troisième titre « la hausse du beurre atteint 25% depuis le moi de juin. » aux Etats Unis les tendances « assemblagistes » font leur apparition et donneront naissance, cinq en plus tard, au Pop Art.

Cette image est un photomontage nous pouvons voir une boite de conserve avec trois gros titre, que l’on peut lire ci-dessus, comme si c’était l’étiquette du produit. Cette boite est ouverte est on y voir sortir un photographe de la NBC pointant du doigt quelques choses, on peut remarquer que son regard est figé parce qu’il pointe.
Cette photo parait etre un condensé des événement de l’année qui vient de s’écouler, des drames, des événements que la presse relate dans les journaux et comme nous le dit le petit article rattaché a l’image, nous pouvons voir les prémices du Pop Art.

Sur cette photographie, on peut voir des hommes sur un chemin au milieu de ce qui parait être un désert ; le photographe parait se tenir sur le cotés gauche de ce chemin puisque au premier plan nous pouvons voir, presque de face, un groupe de six hommes apparemment asiatiques ; ils sont dans des uniformes bleus, ils portent tous des casquettes sauf un qui lui est coiffé par un chapeau de paille ; l’homme le plus a gauche de l’image tient une arme. Au centre de ce groupe un homme est sur un cheval, les autres paraissent l’escorter. Au second plan un autre groupe d’homme très flou et au troisième et dernier plan nous voyons le désert.

Xinhua/AFP

Ce n’est quand lisant le texte rajouté par l’éditeur que nous comprenons de quoi il s’agit :
1947 la longue marche « mao Zedong chevauchant un cheval pendant son voyage à Shaanbeï, en 1947 », durant la guerre civile qui oppose communistes et nationalistes du Kouomintang en Chine. Telle est la légende donnée par l’agence officielle du PPC, qui a retouché l’image originale.


ESAAix - Ecole supérieure d’art d’Aix-en-Provence - http://www.ecole-art-aix.fr