Études supérieures - Le déroulement des études -

La première année (A1)

La première année est un peu une année test où l’on peut, sur un temps long, mieux apprécier les aptitudes des nouveaux étudiants à entreprendre une formation artistique conduisant au DNAP puis au DNSEP. On doit pouvoir juger des qualités de travail, d’écoute et de créativité de chacun dans les meilleures conditions.

La Culture Générale y tient une place importante mêlant cours théoriques et ateliers pratiques (expression écrite et orale). Dès la première année l’accent est mis sur des problématiques contemporaines, sur une ouverture vers les arts extra-européens et les pratiques artistiques hors du champ spécifique des arts plastiques. Des semaines thématiques au nombre de quatre dans l’année attirent l’attention sur des questions intéressant l’ensemble des étudiants de l’école. Durant quatre jours elles invitent à débattre collectivement autour de conférenciers et artistes intervenants.
Le dessin y est abordé tout au long de l’année dans un cours régulier (une demi journée par semaine). Il est un lieu d’expérimentations variées. Effort d’intelligence, exercice du regard autant qu’habileté manuelle ou expressivité libérée : il demeure un outil de formation important susceptible de s’ouvrir à d’autres médias.

Discipline optionnelle : on arrive souvent en première année en ayant le souhait de travailler plus particulièrement dans une discipline ( peinture, sérigraphie, volume, photo, vidéo, infographie, son...). Nous voulons répondre à cette envie légitime en proposant à chacun des étudiants de choisir, dès son arrivée, une discipline dans laquelle il pourra librement développer une recherche personnelle de novembre à mars en étant accompagné par les professeurs et assistants compétents, ceci à raison d’une demi journée par semaine. L’option est obligatoire et l’assiduité y est de mise.

Projets : plusieurs projets courant sur des temps divers (de trois à six semaines-atelier, c’est à dire de six à douze jours pleins) sont proposés tout au long de l’année. Ces projets sont organisés autour d’un thème en mettant en avant une dimension particulière de l’approche plastique ( volume, multi-média, couleur/espace/volume etc ). Ils sont le plus souvent une invitation à des démarches pluridisciplinaires. Ces projets offrent des moments de réflexions personnelle et collective, des possibilités de travail de groupe.

Pause : en milieu de semaine le mercredi après-midi offre une plage de liberté à chacun. moment de respiration à utiliser comme il plaira.

mémoire : la fin de l’année est placée sous le signe du mémoire devant être présenté devant un jury à l’occasion de l’évaluation finale. Il fait un bilan des activités et des réflexions de l’étudiant. Trois semaines y sont consacrées dans l’emploi du temps (mai-juin).

On le voit, la première année est très riche et, nous le pensons, équilibrée. Les étudiants doivent y trouver la possibilité de témoigner de leur engagement. Cette année est déterminante : les redoublements y sont tout à fait exceptionnels. L’absence de travail, l’isolement, l’absentéisme, des qualités insuffisantes dans les rendus peuvent conduire à une décision de changement d’orientation.


ESAAix - Ecole supérieure d’art d’Aix-en-Provence - http://www.ecole-art-aix.fr