Recherche - Locus Sonus, unité de recherche - Les artistes-chercheurs 2014 Locus Sonus -

Laurent Di Biase

Artiste plasticien transdisciplinaire, né en 1978 à Paris, d’origines italiennes et algéro-kabyles.

Issu de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux de Paris, il développe des projets dans les domaines de la sculpture installation, de la création sonore et du multimédia. Il a exercé la fonction d’enseignant en art attaché au rectorat de Versailles, et a dirigé des ateliers de créations auprès de structures socio-éducatives. Actuellement il développe un projet d’installation sonore, Cosmogonie, qui tend à expérimenter l’influence sur l’être humain que l’on accorde au son, à partir d’une réflexion sur les fréquences vibratoires comme origine d’une genèse de l’univers. Cette installation est actuellement présentée au 6B dans le cadre de l’exposition Superstructures.

Son travail s’oriente autour des liens probables entre les arts plastiques et la recherche sonore, favorisant le détournement technologique et les procédés de récupération et de retournement des médias obsolètes et des nouvelles technologies.

Adoptant ainsi la forme de sculptures sonores, d’installations, de performances multimédia, l’utilisation de procédés digitaux et d’internet offre un potentiel de développement autour des enjeux d’interactivité, de mobilité, de streaming et de l’aléatoire. Il pose principalement la question de la nature de l’œuvre dans le rapport à son environnement face aux spectateurs et recherche de nouvelles dimensions autour des concepts de destruction et de création.
Il participe régulièrement à des projets dans les domaines des arts plastiques, de la musique expérimentale et de la performance et a notamment collaborer avec des artistes comme Johann maheut, Boris Dumesnil-Poulain, Olivier Cans, Benjamin Pagier, Black Lagoya, Damien Bourniquel Emilia Guidicelli, Antoine Viard et Yann Joussein.


Projet de recherche :

mon projet de recherche s’élabore autour des relations entre le son et son propre contexte à la fois spatial et environnemental grâce à l’utilisation de procédés technologiques digitale préexistant comme les outils et appareils numériques mobile.

mais aussi par l’élaboration d’une interface de création informatique par le biais de logiciels de programmation, offrant une liberté de déplacement et d’agencement nomade tout en impliquant des recherches autour des technologies de captation, de traitements en temps réel et de transmission de flux en direct. Le projet est une performance audio streaming qui se développe à travers des notions de cartographies dynamiques sous la forme d’une géo-fiction expérimentale utilisant un mode de réalisation, créé à partir de l’environnement sonore direct, ainsi que des notions de sondage mais sur une trame d’improvisation et d’actions scénarisées, inspiré de l’univers cinématographique.

Je souhaite ainsi mettre en place un système de captation sonore mobile se déplaçant à différents endroits de la ville d’Aix-en-Provence. Les flux de captation diffusés en streaming sont recueillis simultanément auprès d’une régie de montage et traitement pour réaliser une forme fiction sonore à partir d’un mixage en direct des évènements.

Depuis 2011, je poursuis un projet de performances sonores mélangeant la pratique du field recording et du Live processing réalisé lors de différents voyages. Cette démarche permet d’investir différent contexte environnemental, naturel, urbain, transport, offrant la possibilité d’utiliser ce qui les caractérise et ce qu’il génère en nature, comme source d’élément de composition par l’aléatoire.

En résulte une forme musicale utilisant des éléments d’intervention bruitiste confrontés à un environnement sonore particulier. Ce qui m’intéresse ici c’est le rapport direct entre les phénomènes aléatoires du réel et l’improvisation sonore joué dans un contexte précis. Des enregistrements audio ainsi que des documents photographiques et vidéo témoignent des différentes étapes de développement, notamment une série de performance audiovisuelle streaming réalisée durant ma résidence Géographie Variable à la Chambre Blanche à Québec.


ESAAix - Ecole supérieure d’art d’Aix-en-Provence - http://www.ecole-art-aix.fr