Études supérieures - Les modalités d’admission -

Epreuve plastique du concours d’entrée - Avril 2017

Les sujets de l’épreuve plastique du concours d’entrée d’avril 2017 sont en ligne à partir du 15 mars 2017. Tout candidat inscrit à cette session du concours doit répondre à l’un de ces sujets en amont de son entretien avec le jury, le jour de sa convocation.

NB : les convocations seront transmises par mail à compter du 22 mars 2017.

Les sujets

Vous traiterez au choix l’un des deux sujets proposés ci-dessous.

Sujet A : CORPS

Le corps en art peut être considéré comme un espace crucial et transitionnel. Qu’il soit sujet et/ou objet, il se place bien souvent dans les expériences contemporaines, en « dernier repère pour dessiner la frontière entre l’art et le monde » comme a pu le dire Catherine Millet. Dans une société qui rend omniprésente la question du corps et de ses transformations, au travers par exemple du développement des technologies chirurgicales, génétiques, numériques ou encore anthropologiques (les tatouages, les modes vestimentaires, etc.), les artistes actuels font état des bouleversements qui le touchent et qui transforment aussi nos rapports et relations humaines.

Faites une proposition qui entre en écho avec cette idée d’une centralité du corps et de sa matérialité : sa dégradation, son organicité, son intimité, son image …


Sujet B : NUAGES

« Léonard de Vinci décrivait les nuages comme « des corps sans surfaces » et, en effet, il est difficile de dire où ils commencent et où ils finissent car ils sont fantomatiques, éphémères et impalpables. »
Gavin Pretor-Pinney, Le guide du chasseur de nuages, éditions JC Lattès, 2006.

« Le nuage, s’il décourage le dessin, ce n’est pas tellement dans son apparence formelle, mais par son instabilité, son évanescence. On peut à la rigueur dessiner un nuage avant qu’il ne se dissipe ou ne se transforme ; entreprendra-t-on de restituer l’ordonnance d’un ciel couvert de nuées, on devra se contenter de quelques lignes hâtives, pour terminer ensuite de mémoire. »
Hubert Damish, Théorie du nuage, Pour une histoire de la peinture, Éditions du seuil, Paris, 1972, p.262 (à propos de la peinture du XIX° siècle, de Ruskin et de Turner).

« À vrai dire Luke Howard sait, depuis la minute où il a été désigné pour la prochaine conférence, sur quoi elle va porter. Il compte parler des nuages. Et il en parlera comme personne avant lui. Avant lui, les nuages n’existent pas en tant que tels. Ce ne sont que des signes. Signes de la colère ou de la félicité des dieux. Signes des caprices du Temps. De simples augures, bons ou mauvais. Mais signes seulement, sans existence propre. Or on ne peut pas comprendre ainsi les nuages. Pour les comprendre, prétend Luke Howard, il faut à un moment les considérer en eux-mêmes, pour eux-mêmes. Bref, il faut les aimer, et il est en réalité le premier à le faire, depuis l’Antiquité. Il est le premier à les contempler activement, et il croit pouvoir constater que les nuages sont formés d’une matière unique, qui ne cesse de se transformer, que tout nuage en somme est la métamorphose d’un autre. Aussi décide-t-il de recenser leurs règles de formation et de baptiser les formes-types qu’il découvre. »
Stéphane Audeguy, La théorie des nuages, Éditions Gallimard, 2009.

Vous présenterez un travail imaginé à partir de ces citations, soit en vous intéressant à ce qui se passe dans le ciel et à ce qui se propose à vote vue quand vous levez le nez, soit en vous intéressant à la relation de la forme à la matière, quand elle relève de la transformation perpétuelle, du mouvement, de l’éphémère.

Les consignes

Les techniques de réalisation sont multiples : peinture, dessin, photo, vidéo, son, volume, techniques mixtes, ou tout moyen qui vous semblera utile, pourvu que vous puissiez l’apporter et qu’elle puisse être stockée sans dommage.

Lors de l’entretien avec le jury (le jour est précisé par la convocation que vous avez reçu), vous apporterez cette épreuve plastique ainsi que vos travaux « personnels ». Il s’agit de toute réalisation qui témoigne de préoccupations personnelles ne relevant pas de l’exercice scolaire (carnets, écrits, images, dessins, photos, peintures, captations son, vidéos, etc.)

Attention :

  • Les propositions utilisant les nouveaux médias ne devront pas excéder deux minutes et devront être réalisées sur un support lisible par n’importe quel ordinateur (à disposition dans la salle du jury lors de l’entretien).
  • L’école supérieure d’art conservera votre production pour une durée de trois mois à l’issue de laquelle vous pourrez récupérer votre travail si vous le souhaitez.

ESAAix - Ecole supérieure d’art d’Aix-en-Provence - http://www.ecole-art-aix.fr